Comment s’y prendre pour sa recherche d’alternance ?

La formation en alternance est l’une des solutions à envisager pour fuir activement le chômage. En 2017, plus de 400 000 jeunes apprenaient un métier par ce biais facteur d’employabilité. Astuces pour effectuer sa recherche d’alternance partout en France.

Pourquoi privilégier la voie de l’alternance ?

Plus de 400 000 apprentis en France

Longtemps boudée par les Français, l’alternance est aujourd’hui devenu un mot à la mode. Face à un chômage persistant qui tourne autour des 9%, les pouvoirs publics ont décidé de promouvoir de nouveaux contrats comme les emplois d’avenir ou les contrats unique d’insertion (CUI-CAE). Parmi ces mesures récentes, l’alternance apparaît comme un remède au manque d’emploi. Si bien qu’au 30 juin 2017, 410 600 jeunes étaient en contrat d’apprentissage selon les chiffres communiqués par le ministère du Travail. Ce nombre s’ajoute aux 157 100 apprentis qui étaient en contrat de professionnalisation. Les secteurs de l’industrie, du BTP ou de la vente ne sont pas les seuls à pourvoir des contrats en alternance. Aujourd’hui, plus de mille métiers sont accessibles par cette voie, allant du CAP jusqu’au BAC+5.

Les avantages à choisir l’alternance

Le modèle école/entreprise présente l’inconvénient d’un rythme chargé pour l’étudiant qui choisit la voie de l’alternance. En revanche, elle permet de mêler la théorie des cours à la pratique professionnel en étant intégré à une entreprise. C’est surtout un gage important d’employabilité. En effet, près de 70% des contrats débouchent sur une embauche. 69% des jeunes passés par un contrat en alternance trouve un emploi sept mois après la fin de leur formation. Cette expérience apparaît donc comme un moyen de se lancer dans le marché concurrentiel de l’emploi. A l’origine, il s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans. Mais, il est possible de se tourner vers l’alternance jusqu’à l’âge de 30 ans pour les bénéficiaires des minimas sociaux ou pour ceux qui envisagent la création ou la reprise d’une entreprise.

Les différents moyens pour sa recherche d’alternance

Il existe plusieurs moyens pour dénicher une offre d’alternance. Avant de la trouver, l’intéressé doit d’abord se tourner vers des établissements de formation (écoles privées, universités, maisons familiales rurales etc.) qui proposent des cursus professionnalisants. En revanche, l’inscription à une formation en alternance ne promet pas de trouver une entreprise. C’est à l’étudiant de démarcher les entreprises lui-même. Parfois, les écoles ont des partenariats privilégiés avec le monde professionnel. Sinon, il existe des organismes spécialisés qui recensent des bases de données d’offres en alternance.

  1. L’application La Bonne Alternance
  2. La Bourse de l’Apprentissage
  3. L’alternance à l’étranger
  4. Les autres organismes

L’application La Bonne Alternance

Le 16 avril dernier, l’agence nationale Pôle Emploi a lancé une application spécifique pour trouver une alternance. Sur l’application La Bonne Alternance, une liste de recruteurs potentiels peut aider les étudiants dans leurs recherches. Avec cet outil digital qui s’inscrit dans le développement de services numérisés (La Bonne Formation ou la Bonne Boîte), Pôle Emploi incite les jeunes à cibler les bonnes entreprises qui n’ont pas encore déposé des offres d’emploi. L’application se base alors sur un algorithme qui liste les TPE, les PME ou les grands groupes qui recrutent régulièrement en alternance. Les utilisateurs de la plateforme peuvent donc retrouver des entreprises par domaine d’activité, par métier et par taille.

La Bourse de l’Apprentissage

Mise en place par la Chambre de commerce et d’Industrie, la Bourse de l’Apprentissage permet de localiser les offres d’alternance. Sur ce site internet, les jeunes candidats ont également la possibilité de déposer leur candidature sous la forme d’un CV. Les entreprises, elles, peuvent se manifester en mettant en ligne des contrats d’apprentissage ou de professionnalisation.

L’alternance à l’étranger

L’apprentissage n’est pas que possible sur le territoire français. Il est également possible de se tourner vers l’étranger pour ceux qui souhaitent quitter la morosité ambiante de l’Hexagone. A ce titre, le Guide du routard a lancé un manuel sur l’alternance en Europe. Ce dernier contient des conseils par pays et des adresses d’entreprises qui recrutent. L’alternance à l’étranger s’adresse essentiellement à des personnes qui souhaitent apprendre une langue étrangère et découvrir une nouvelle culture.

Les autres organismes

D’autres institutions peuvent faciliter les démarches pour décrocher un contrat d’apprentissage. C’est le cas des Points information jeunesse (PIJ) situés un peu partout sur le territoire. Les conseillers en orientation proposent régulièrement des forums de l’alternance et de l’apprentissage. Ces rencontres sont réalisées en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) ou la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA). Des salons étudiants se sont également spécialisés dans le domaine de l’alternance. Au-delà de ces organismes, le candidat à l’alternance peut solliciter son réseau professionnel et utiliser la candidature spontanée.

Related posts

Leave a Comment