Tout ce qu’il faut savoir sur le team building

Les méthodes de management outre-Atlantique font très bien leurs preuves. Les directeurs français se mettent donc à la mode américaine pour améliorer la vie en entreprise et rendre l’entente entre salariés harmonieuse. Le team building est un des outils de prédilection. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le team building !

La définition

Emprunté à l’anglais, le terme team building désigne la construction d’équipe. Ce mot est apparu pour la première fois dans les années 1980. L’intérêt premier du team building est de resserrer les liens entre les employés. Que ce soit à l’échelle de l’entreprise ou d’un service en particulier, les collaborateurs travaillent ensemble pour mieux se connaître.

Derrière cette pratique se cache d’autres objectifs. Le team building peut être utilisé pour régler des conflits, accroître la motivation et l’esprit d’équipe, améliorer la confiance et la communication. Autant de données qui s’avèrent primordiales pour le bon fonctionnement d’une entreprise.

Ce qui est bien avec le team building c’est qu’il s’agit d’une manière ludique et indirecte de lancer des défis et de préparer les employés à atteindre des objectifs.

Les activités

Les activités proposées lors d’un team building doivent être totalement différentes du ou des service(s) vendu(s) par la société. Rien ne doit avoir de lien. Par exemple si l’entreprise pour laquelle tu travailles vend des chaussures de running, ne t’attends pas à aller faire un footing avec tes collègues. Il faut que tous les repères soient perdus, pour pouvoir mettre les choses à plat.

Il existe un tas d’activités différentes à organiser et à adapter en fonction des participants. On te donne quelques idées :

  • Les activités autour du sport et de la culture: grâce à ces activités, des talents peuvent faire surface. Chacun peut s’exprimer sur autre chose que le poste qu’il occupe habituellement. On (re)découvre les personnes qui nous entourent au quotidien avec un œil nouveau. De plus, des affinités, que l’on pensait peu probables, peuvent se créer autour de passions communes. C’est le moment privilégié pour aborder les conflits et tenter de les apaiser via un exercice physique ou bien un dialogue plus posé, hors des murs de l’entreprise.

 

  • Les jeux de rôles : on a tous plus ou moins connu ce petit jeu. On prend, l’espace d’un instant, la place d’un autre. Se mettre dans la peau de son collègue revient à mieux comprendre et appréhender son rôle et ses missions au sein de la structure. Peu importe la taille de l’entreprise, chacun a un poste propre et défini qui n’est pas forcément familier pour les autres. On prend alors conscience des responsabilités, des difficultés et des ambitions de chaque individu. C’est idéal pour mettre sur la table une situation délicate et trouver des solutions où on n’aurait peut-être pas osé les chercher.

 

  • L’acquisition d’une nouvelle compétence : pour mettre sur un pied d’égalité tous les membres d’une même société, rien de mieux que l’apprentissage d’une compétence inconnue de tous. Le patron se retrouve au même niveau qu’un stagiaire. C’est un exercice très drôle mais également très révélateur. La hiérarchie n’existe plus vraiment et l’entraide arrive très vite au centre de l’activité.

 

  • La découverte d’une nouvelle culture : dans la même lignée que la nouvelle compétence, la nouvelle culture se prête très bien au jeu. L’ouverture d’esprit est de mise. Elle est souvent utilisée pour des sociétés qui se délocalisent ou qui ouvrent un marché avec un nouveau pays. Le stress est réduit, et les salariés peuvent mieux comprendre et, du coup, appréhender cette nouveauté. C’est un bonus pour tout le monde.

 

  • Les jeux d’équipe : jeux de pistes, chasse au trésor, course d’orientation, laser game… tout ce qui permet de créer un collectif soudé. La cohésion d’équipe est un facteur majeur de motivation et de réussite. Organiser de tels jeux c’est effacer le côté individualiste. Quand les services sont nombreux, il est parfois difficile de savoir sur qui compter.

 

  • Les vidéos : un autre moyen original pour un team building. On connait les lipdub, mais il y a encore plein d’autres possibilités. Chaque membre de l’équipe met sa pierre à l’édifice en apparaissant sur la vidéo. Les séquences sont souvent humoristiques, on prend plaisir à les tourner. L’esprit de l’entreprise est transmis par un prisme totalement différent de ce qu’elle peut montrer d’habitude. Ce sont les employés eux-mêmes qui font la promotion de leur société.

 

Ces activités sont proposées à titre indicatif. Tu peux très bien en trouver d’autres tout aussi ludiques et amusantes. Le but étant d’allier l’utile à l’agréable et que tout le monde trouve sa place, que ce soit le directeur ou les employés.

Les objectifs

Les objectifs du team building sont nombreux. En général, il y a trois phases inévitables durant cette activité.

  1. La phase de jeu

C’est le point de départ qu’il ne faut pas rater pour le bon déroulement de la suite. On joue, on s’amuse, mais il faut bien que cela serve à quelque chose. C’est lors de cette première étape que les difficultés ou les problèmes font surface.

  1. Le bilan

Une fois le jeu terminé, place au bilan. On reprend ensemble les difficultés. C’est un moment de partage et d’écoute où chacun donne son point de vue. Les situations gênantes, les blocages, les doutes, les ressentis sont exposés clairement et à chaud. Le jugement n’a pas sa place, on écoute tout en étant actif.

  1. L’ouverture

Après avoir mis à plat ce qui n’allait pas, on cherche des solutions ensemble. On passe également en revue les aspects positifs, mais aussi les révélations surprenantes qui ont été dévoilées. Le collectif a été bousculé, déstabilisé, mais on comprend très vite que c’était pour la bonne cause. On en ressort l’esprit ouvert.

On l’a bien compris, l’objectif recherché est de renforcer les liens entre tous les salariés d’une même boîte. Mais ce ne serait pas si intéressant de faire un team building s’il ne se résignait qu’à un seul avantage.

Les avantages

Le collectif

Parlons peu parlons bien, les défis collectifs du team building permettent de créer la cohésion de groupe. D’autant plus si l’équipe est nouvelle, ce besoin est un véritable outil dont on ne peut se passer.

Si les membres de l’entreprise se connaissent déjà, on appellera cela du renforcement. C’est toujours bien d’avoir une piqûre de rappel. L’individualisme ne fait pas tout, l’esprit d’équipe est un atout primordial pour avancer dans des projets et grandir.

Il y a également l’aspect d’intégration qui est soulevé dans le team building. L’équipe peut être soudée depuis un moment et puis il y a des recrutements. Les nouveaux arrivants peuvent avoir du mal à trouver leur place. Cet exercice est à double sens car il permet aux nouveaux de connaître les anciens et vice versa.

La motivation

Il peut s’avérer difficile de motiver ses troupes par moment. La cause peut être de n’importe quelle nature : un client perdu, un départ,… le moral flanche et la mauvaise ambiance s’installe. Il faut vite réagir et le team building est la solution idéale pour gagner en motivation. En proposant des challenges, autre que professionnels, les salariés ont envie de se dépasser et se soutiennent sans vraiment s’en rendre compte.

On prend cet élan d’enthousiasme aussi bien pour soi que pour les autres. L’intelligence collective rentre en jeu, car on comprend très vite que seul on va plus vite mais à plusieurs on va plus loin. Et c’est ici toute l’essence de la réussite d’une entreprise.

La communication

Le team building ne sert pas seulement à soulever des blocages ou des problèmes. Il les met sur la table et on cherche ensuite à les désamorcer. Le fait que tout passe par le jeu permet de donner un aspect plus léger à ce genre de pratique. Personne ne crie plus fort que l’autre, tout le monde s’écoute. Cela en devient même une vraie partie de plaisir à partager !

Le fait que l’environnement soit totalement différent de l’univers quotidien en entreprise est un gros avantage. La hiérarchie s’efface, tout le monde est logé à la même enseigne. Les complexes d’infériorité s’envolent en même temps que les désaccords. Le dialogue est favorisé au profit des non-dits. Il est plus facile de se mettre à la place de l’autre, dans un jeu de rôle par exemple, de le comprendre et d’adopter un comportement plus adapté.

team building objectif performance
Team building : réussir ensemble

“Team building”, “team bonding”, “incentive” : quelles sont differences ?

Bon maintenant que tu as bien compris en quoi consister le team building, on va aborder deux autres termes qui s’en rapprochent fortement mais qui n’ont pas les mêmes effets.

Team bonding

Le team bonding est un mot utilisé pour parler d’un travail sur le renforcement de liens déjà existants. Il fait référence à une équipe assez ancienne, qui se connait bien mais qui a subit des mésaventures. On traduit d’ailleurs le terme par « liaison d’équipe » et non « construction d’équipe » comme le team building l’entend.

Alors si tu connais bien tes collègues mais que l’ambiance pèse et vous fait souffrir, il vaut mieux opter pour un team bonding. L’entreprise est un peu moins mise en valeur dans ce cas-là. Le ton est également moins sérieux, c’est plus léger car on « joue en famille ».

Incentive

Et voilà un autre mot anglais, forcément ! Littéralement « incentive » veut dire motivation. Donc bon, jusque-là on ne voit pas trop la différence. Le but suprême reste identique au team building : on tente d’améliorer la performance de l’équipe et renforcer sa cohésion.

Le principal atout de l’incentive c’est qu’on challenge les participants en leur promettant une récompense. Si tu occupes le poste de commercial ou que tu es un team leader, c’est au moment de l’incentive que l’on va regarder si tu as atteint tes objectifs, si tu as obtenu de bons résultats ou si tu as porté l’entreprise vers le haut grâce à ton comportement exemplaire. Si c’est le cas tu bénéficieras d’une récompense.

Elle ne concerne pas uniquement les employés de la boite. Les clients sont aussi concernés par l’incentive. Leur fidélité ou bien leurs apports financiers ou techniques seront autant de motivations qui auront aidé la société. Ils pourront alors recevoir quelque chose de sa part. Un véritable levier commercial qui aide grandement à la fidélisation et au réseau professionnel.

Si le team building se fait sur une journée grand maximum, l’incentive peut se faire sous forme de voyage, de week-end ou même d’événement original.

Le team building c’est donc l’occasion rêvée de faire passer des messages et de régler les mésententes entre employés. Mais c’est aussi, et surtout, une source de motivation qui permet d’atteindre les objectifs fixés plus rapidement et en ayant un esprit solidaire. L’individualisme est mis au placard et on pense collectif !

Related posts

Leave a Comment