Comment réussir son entretien d’embauche dans une langue étrangère ?

Entretien en langue étrangère : une obligation en France ?

Tu es sorti diplômé d’une université française, tu cherches un travail sur le marché de l’emploi français mais tu peux être à tout moment amené à te présenter en anglais ou en espagnol selon l’entreprise dans laquelle tu postules ! Depuis quelques décennies, la France tend à s’imposer sur la scène internationale et cela passe par l’apprentissage des langues étrangères dans le domaine du travail et inévitablement par l’étape de l’entretien d’embauche. Découvre ces quelques conseils pour t’y préparer !

Conseils et astuces pour un entretien dans une langue étrangère

Les questions : Certaines des questions sont des questions bateau telles que “Pouvez-vous me parler de vous” ou “Quels sont vos intérêts” ? N’hésites donc pas à les préparer tranquillement chez toi mais fais attention à ne pas tomber non plus dans le piège du par-cœur.

Faire attention aux différences culturelles : Que cela soit en anglais, espagnol ou bien en japonais, il y a différentes façons de se présenter et les gestes ne sont pas les mêmes. Ne commence pas ton entretien en anglais avec un simple “Hi” ou n’oublie pas de t’incliner face à un recruteur japonais. En ce qui concerne la question de “dois-je tendre la main à mon recruteur ou non” c’est simple : s’il ne te la propose pas, assis toi simplement et commence ton entretien.

Apprendre les mots clés de ton secteur : Une étape toujours importante ! S’il faut savoir parler de son métier à des collaborateurs ou collègues internationaux, il serait intéressant de connaitre les termes techniques s’apparentant à ton métier.

Travailler son accent : Il en va de ta crédibilité au sein de ta futur entreprise : si tu parles  anglais avec un fort accent français, le service commercial pour lequel tu postules ne voudra peut être pas te laisser négocier avec un client anglais ou américain. Réfléchis-y !

Savoir reformuler : Il n’y a rien de pire que lors d’un entretien que de ne plus trouver tes mots et de suivre les 30 prochaines secondes avec un “heuuuu” traînant. Rien ne sert de te précipiter : Avant de répondre à la question, fais une pause pour bien construire un argumentaire dans ta tête.

On espère que ces quelques conseils t’aideront pour ton futur entretien !

Par Claire

Related posts

Leave a Comment