Comment valoriser une année à l’étranger ? – Partie 1

Valoriser son expatriation sur le marché du travail français

De plus en plus de jeunes prennent la décision de partir un an à l’étranger afin de gagner en maturité et en indépendance. S’ils le font, c’est aussi dans le but de découvrir une nouvelle culture et d’apprendre une nouvelle langue. Toutefois, en dépit du fait que cette pratique devient de plus en plus courante, elle demeure assez singulière en France. Au moment de l’entrée sur le marché du travail; il faut savoir justifier cette année à l’étranger et en faire un véritable atout qui te différenciera des autres candidats. Découvre dans cet article les conseils pour faire de ton expatriation un véritable tremplin sur le marché du travail français ! Des agences telles que Skiliz peuvent t’aider dans ta recherche d’emploi en France !

 

Se faire recruter en France grâce à son année à l’étranger en 3 étapes !

 

#1 Préparation sera le maître mot 

 

Le premier conseil que je te donnerais est de préparer au maximum ton entretien afin d’inclure ton année à l’étranger. Aussi, l’employeur cherchera à voir une certaine cohérence dans ton parcours. Il voudra connaître les raisons de ton départ à l’étranger et ce que cela t’a apporté personnellement mais surtout professionnellement. Ne présente pas ton expérience à l’étranger comme une année sabbatique. Ton interlocuteur pensera que tu as décidé de te prendre un an de vacances et rien de plus. Ce serait vraiment dommage car une année à l’étranger apporte toujours énormément ! Il faut par conséquent que tu écrives tout ce que ton expatriation t’a apporté et pourquoi tu as entrepris cette démarche. De cette manière la personne que tu auras en face de toi verra cette année à l’étranger comme un réel atout !

 

 

#2 Cohérence sera ta devise

 

Non seulement lors de ton entretien il sera nécessaire de mettre une logique dans le fait d’être parti à l’étranger au sein de ton parcours; mais il faudra également l’appliquer au sein-même de l’entreprise ! Pourquoi choisir une entreprise qui n’a pas d’ambition à l’international ? Si c’est le cas, il faudra te concentrer sur les capacités que cela t’a permis de développer et que tu pourrais mettre en oeuvre dans l’établissement en question. As-tu développé une grande faculté d’adaptation ? Tu as appris à travailler en équipe ? Tu es autonome et indépendant ? Tous ces traits de caractères gagnés ou renforcés pendant ton année à l’étranger pourront te mettre en valeur. Si au contraire l’entreprise à une vocation à se développer à l’international, ce sera bien-sûr plus simple d’argumenter.

 

#3 Transparence sera la clef 

 

Si tu as fait un stage ou des études à l’étranger, n’oublie surtout pas d’apporter avec toi lors de ton entretien des lettres de recommandation ! Aussi, en plus d’appuyer ta candidature, ton potentiel futur employeur n’est pas obligé de te croire sur parole ! Même si certains appelleront eux-même tes contacts à l’étranger; le fait d’apporter ces documents lors de ton entretien sera un gage de bonne foi et d’honnêteté.

 

Tu connais à présent les 3 conseils à appliquer pour optimiser au maximum ton année à l’étranger sur le marché du travail français !

Par Olivier Mitry

 

 

 

Related posts

Leave a Comment