Burn-out : comment le prévenir et le soigner?

Burn-out : la maladie chronique de notre siècle

 

Apparu pour la première fois en 1970, le terme burn-out s’appliquait essentiellement au corps des métiers médicaux. Ces métiers où l’on ne compte pas le nombre d’heures supplémentaires passées à venir en aide à la personne font malheureusement de multiples victimes du burn-out. Toutefois, le terme revient également quelques années plus tard pour caractériser également d’autres professions pouvant toucher toutes les classes salariales, allant de l’ouvrier jusqu’au patron. Dès lors, comment reconnaître un burn-out, quels en sont les symptômes et comment sortir de ce que l’on traduit en français par de l’épuisement professionnel ?

 

Savoir appréhender le burn-out

 

Identifier les premiers symptômes

 

L’hyperactivité a pris une place importante dans notre société actuelle : un dossier à rendre en temps et en heure, une réunion à rallonger, des minutes de pauses à raccourcir… On demande à l’employé, médecin, ou stagiaire de faire mille choses à la fois, d’aller le plus vite possible en les surchargeant de travail ou d’informations à traiter. Une fois entré dans ce cercle vicieux, ces travailleurs sont pris dans une torpeur qui les vident de toute leur énergie.
Ce syndrome d’épuisement professionnel peut avoir de graves conséquences sur ceux qui en sont victimes. Le plus souvent, ce sont des personnes fortement engagées dans leur travail qui ressentent dans un premier temps du stress, des troubles du sommeil une grande fatigue voire même une irritabilité. Pour les cas les plus graves, cela dérive vers des problèmes physiques comme une pression respiratoire, des maux de tête ou d’estomac… Toutefois, LE symptôme invariable est un état de fatigue constant ressenti même après un retour de vacances.

 

 

Savoir dire stop !



Il est important de savoir le reconnaître, pour mieux s’en protéger.

 

Exit le collègue qui se repose sur vous. De même pour le patron qui vous confie un dossier afin de rentrer plus vite chez lui le soir. Vous aussi vous aimeriez partir à l’heure mais ne le pouvez pas ? Il arrive par moments que certaines conditions de travail soient impossible à faire évoluer. Pose-toi alors les bonnes questions : qu’est ce que ce travail m’apporte ? Qu’est ce qui me motive, me donne cette envie de me lever chaque matin ?

 

Il faut réapprendre à prendre soin de toi plutôt que de continuer à foncer tête baissée. Commence par t’octroyer des pauses tout au long de la journée, ne serait ce que de 5 ou 10 minutes. Cela t’aidera à relâcher la tension. Ne reste pas non plus assis derrière ton écran d’ordinateur : sors, étire-toi, va prendre un café ! Tous ces petits exercices et gestes permettent d’éviter l’accumulation du stress, le but étant de ne plus sacrifier toute son énergie au boulot et de rentrer chez soi sans ressentir une grosse fatigue.

 

 

Related posts

Leave a Comment