Tout ce que tu dois savoir si tu travailles sur un écran

Travailler sur un écran : prévention et conseils

Que ce soit au bureau ou chez soi, de plus en plus de métiers et d’activités nécessitent un temps conséquent de travail sur un ordinateur. De plus, avec l’évolution des nouveaux métiers du web ainsi que l’avancement technologique considérable observée ces dix dernières années, cette pratique n’est certainement pas prête de disparaître. Pourtant les professionnels de la santé sont unanimes : un travail prolongé sur un écran d’ordinateur provoque avec le temps des dégradations et détériorations importantes de la santé. Alors quels en sont les risques et comment parvenir à adopter les bonnes pratiques ? Nous te disons tout dans cet article.

Les risques liés à un travail prolongé sur écran

 

 

Ce n’est pas un secret, l’utilisation prolongée d’écran abîme les yeux et provoque de nombreuses contraintes de santé. Nous le savions déjà depuis longtemps pour la télévision mais le travail sur ordinateur est encore plus néfaste pour la simple raison qu’il ne s’agit plus d’un loisir passif mais bien d’un réel effort physique et moral. En effet, la concentration nécessaire sur les diverses tâches à réaliser sur l’ordinateur et la lecture à répétition de contenu nous font oublier de cligner régulièrement des yeux ce qui engendre un assèchement de ces derniers, empêchant alors une mise au point correcte de notre vue. Voici quelques les principaux risques liés à cette pratique :

 

  • Fatigue visuelle : très courante, cette fatigue se caractérise par divers symptômes. Les plus récurrents sont sans aucun doute les maux de têtes et migraines, les rougeurs, picotements ainsi que des sensations de lourdeurs oculaires. Si ces problèmes persistent, il peut y avoir alors une altération de la vue et engendrer à la longue le port de lunettes de repos.
  • Troubles musculo-squelettiques : liés à une mauvaise posture souvent statique, il peut s’agir de douleurs du poignet et de l’épaule à cause du clavier et de la souris, de douleurs de la nuque ainsi que du dos.
  • Augmentation de stress : ce risque est étroitement lié aux troubles musculaires. En plus de l’augmentation de la charge de travail, une mauvaise posture et certains maux physiques peuvent engendrer une fatigue morale propice à beaucoup de stress.

Nos conseils pour adopter de bonnes pratiques

 

 

Bien entendu, il existe diverses solutions pour améliorer nettement notre confort de travail, même si il faut garder en tête qu’il n’existe aucune solution miracle. Dans un premier temps, il est important de consulter régulièrement des professionnels de la santé tels que des médecins, ophtalmologistes et kinésithérapeutes (en cas de douleurs musculaires). En attendant, voici quelques conseils de bonnes attitudes à adopter soi-même :

 

  • Utiliser un bon éclairage : la principale cause de fatigue visuelle réside dans un éclairage mal adapté à l’environnement de travail et encore plus à l’écran. Il te faudra donc dans un premier temps améliorer les sources de lumières présentes dans la pièce, en commençant par privilégier toutes sources de lumières indirectes (comme les stores ou lampes allogènes), afin de ne pas recevoir directement trop d’éclairage sur ton écran ou sur toi. Se placer non loin d’une fenêtre est également conseillé : attention cependant à ne jamais te placer de face ou de dos à cette dernière. Le meilleur positionnement est de placer ton écran de façon à ce qu’il soit perpendiculaire à la fenêtre.  Il est aussi important d’adapter les paramètres de ton écran, en commençant par régler sa luminosité et son contraste pour que tu ne sois pas rapidement ébloui.
  • Travailler avec un matériel adapté : cela parait logique et pourtant c’est une étape très importante pour une bonne tenue de travail. Par exemple, il est indispensable de travailler sur un écran d’au moins 17 pouces (donc pas de petit écran) et de le placer de façon à ce que ton regard soit à l’horizontal et même 30° vers le bas, à une certaine distance pour que la lecture te paraisse plus agréable. Cela t’évitera des problèmes de nuque et de dos. En ce qui concerne le clavier et la souris, pense à redresser ton clavier si ce dernier te le permet grâce à ses parties amovibles souvent présentes en dessous. Enfin, pour la souris, tu peux investir dans un tapis de souris ergonomique possédant un repose poignet !
  • Adopter soi-même une posture adéquate : c’est la base si tu ne souhaite pas te retrouver avec des problèmes musculaires. Commence donc par choisir un fauteuil réglable en hauteur, qui peut également basculer. Ton dos devra donc rester droit, tes épaules devront être décontractées et ton bas de dos devra être soutenu. Veille bien à ce que tes articulations forment des angles droits et à ce que tes pieds restent à plat.
  • Faire des pauses : et oui, c’est tout aussi important que le reste. Elles peuvent être courtes ou plus longues, mais l’important est de pouvoir changer régulièrement d’environnement, comme par exemple en regardant pas la fenêtre de temps en temps ou encore en allant faire un petit tour afin de te dégourdir les jambes. Faire une pause te permettra avant tout de t’aérer un peu l’esprit et de t’éviter des blocages musculaires. Il est par ailleurs fortement recommandé de se reposer les yeux pendant une quinzaine de minutes toutes les deux heures.

 

Si cet article a pu t’aider à améliorer ton confort de travail, n’hésite pas à te rendre dans la partie « lifestyle » afin de découvrir tous nos autres articles conseils et astuces !

 

Par Anna M.

Related posts

Leave a Comment