Comment négocier son premier salaire ?

“J’aurais dû être mieux payé”

Une phrase que les jeunes diplômés se disent une fois l’entretien terminé. Pour les stagiaires où le contrat est déjà prédéfini, il n’y a pas de possibilités de négocier son salaire. En revanche, pour les jeunes diplômés en recherche d’emploi, la négociation du salaire est une étape incontournable dès la fin d’un entretien concluant. Mais comment négocier ? Refuser l’offre du recruteur ou exiger plus ? On te livre toutes nos astuces dans cet article.

Nos techniques pour négocier correctement son salaire

Anticiper la question du salaire : C’est une question qui peut parfois venir abruptement, il faut donc savoir l’anticiper en se basant sur les chiffres et objectifs à atteindre de l’entreprise.

S’appuyer sur ses expériences passées: Un stage que tu aurais pu faire dans une prestigieuse entreprise, une expérience à l’étranger, des études poussées, tout cela peuvent être des critères montrant que c’est toi l’élément unique qui aidera l’entreprise et personne d’autre. Négocies donc ton salaire en misant sur tes expériences passées.

Attendre le bon timing : Ne pas poser la question le premier. C’est un sujet qui arrivera obligatoirement sur le tapis mais peut être plus facilement lors du second entretien. C’est donc au recruteur de commencer ce débat et non à toi.

Ne pas se comparer à d’autres : Ici pas de comparaison avec le salaire de tes futurs collègues car tu ne les connais pas encore ni une comparaison avec ton ami qui a fait la même école d’ingénieur et qui gagne tant d’argent. Cela ne sert à rien d’argumenter sur le salaire de quelqu’un d’autre sous le même motif du même niveau d’études.

S’évaluer au niveau du marché actuel mais aussi par rapport au poste convoité : Pour avoir un ordre d’idée juste et ainsi rester raisonnable, le mieux est de s’évaluer en fonction du marché actuel en regardant auprès d’organismes officiels comme l’APEC. Plus ça match et plus tu as de chances de recevoir une proposition de salaire intéressante !

Ne pas parler de son dernier salaire : En tout cas pas si celui-ci était inférieur au poste pour lequel tu postules actuellement. Cela pourrait dévaloriser ta candidature.

Proposer de mettre à l’essai : Une offre dont il faut être sûr (car cela dépend au final de ton salaire). Si tu es capable de remplir les futurs objectifs de la boite, tu peux demander à ce que ton salaire soit réévalué. En faisant cela, tu montreras au recruteur qu’au travers du salaire le challenge de l’entreprise te plait.

Connaitre les bonus de l’entreprise : Un salaire ne se négocie pas sans connaitre le fonctionnement de l’entreprise et ses bonus (treizième mois, prime de Noel…). Il faudra demander tout cela lors de l’entretien une fois la question du salaire abordée afin de ne pas se faire avoir.

Ne pas sauter l’étape de négociation : Il est vrai que cela peut faire peur de prime abord mais l’acte de négocier est une étape incontournable d’un entretien. Si lors de cet entretien le recruteur te propose de négocier et que tu refuses par appréhension, cela peut donner l’image de quelqu’un de peu ou pas entreprenant. Il faut donc se montrer confiant.

Savoir rester raisonnable : Même si ce n’est pas énorme comparé au montant auquel tu t’attendais, une augmentation de salaire même infime soit-elle est toujours bon à prendre !

Tu l’auras donc compris négocier son salaire n’est pas facile mais il faut faire preuve de persuasion et l’argumenter avec des arguments solides et parfois de chiffres pour le justifier.

Par Claire

Related posts

Leave a Comment