Déplacements professionnels, l’angoisse de l’imprévu

L’imprévu en déplacement professionnel

 

Lorsque l’on effectue un déplacement dans le cadre de son travail, tout est généralement assez chronométré et l’imprévu n’a pas sa place dans l’emploi du temps. Toutefois, il n’est pourtant pas rare de se retrouver victime d’un retard de transport ou même d’une annulation. Dans ce cas, il est facile de se sentir désemparé et totalement angoissé. L’être humain à toujours tendance à voir le verre à moitié vide car ce que tu ne savais peut-être pas, c’est que ces petits imprévus peuvent te rapporter gros ! Explications dans l’article.

 

Gagner de l’argent grâce à un retard ou une annulation de vol

 

Si Skiliz te permet de trouver le job ou le stage de tes rêves qui te mènera aux quatre coins du monde, il se peut que tu déchantes légèrement lorsque tu te retrouves coincé lors d’une escale à Singapour pour cause de vol annulé. Et pourtant, ce petit événement au premier abord plutôt désagréable et stressant pourrait se transformer en véritable aubaine pour ton porte-monnaie !

 

Beaucoup de passagers ignorent en effet qu’ils sont protégés par le règlement européen n°261/2004. Entré en vigueur le 14 février 2005, ce règlement instaure une protection de base pour les passagers se trouvant dans des situation de refus d’embarquement contre leur gré (pratique du surbooking par exemple), des annulations sans préavis et des longs retards. Dans ce cas, les passagers ont droit à une indemnisation ainsi qu’à une assistance.

 

déplacement professionnel

 

A qui s’applique ce règlement ?

 

  • Aux passagers au départ d’un aéroport situé sur le territoire d’un Etat membre
  • Aux passagers au départ d’un départ d’un aéroport situé dans un pays tiers vers un aéroport situé sur le territoire d’un Etat membre.

 

Au regard de la loi, un vol est considéré retardé lorsque le décollage a lieu au moins deux heures après l’heure prévue. Cependant, cette caractérisation d’un retard va également dépendre de la distance de vol.

 

En cas de retard d’au moins deux heures, les passagers peuvent s’attendre à recevoir des repas gratuits ainsi que des rafraîchissements. En outre, ils ont le droit de téléphoner gratuitement et/ou d’envoyer un email pour avertir leur proche de leur retard.

 

En cas de retard d’au moins cinq heures, les passagers peuvent demander un remboursement intégral de leur billet dans les sept jours, quelle que soit la distance de vol.

 

Si le remboursement des billets n’est pas toujours effectuée, des indemnisations sont quant à elles fixées par la loi. Si par exemple, tu effectues un vol d’une durée de plus de 3500 kilomètres et que ton vol est retardé de 3 à 4h, tu es en droit d’exiger une indemnisation de 300€. Pour la même distance, si ton vol est surbooké et que tu ne peux embarquer, tu reçois alors 600€ d’indemnisation et le placement à titre gracieux dans un autre vol évidemment.

 

Par ailleurs, lorsque le vol est retardé de plus d’une journée par rapport à l’heure initialement annoncée, la compagnie aérienne doit fournir aux passagers l’hébergement et le transport si nécessaire. Toutefois, il est assez courant que les compagnies aériennes dérogent à ces règles et que les passagers se retrouvent dans l’obligation d’avancer des frais supplémentaires tels que les repas, les rafraîchissements ou le transport. Pour cette raison, il est primordial de conserver les factures afin d’être remboursé par la suite !

 

Tu connais maintenant tes droits ! La prochaine fois, pense à ça et tu verras que l’effet apaisant est immédiat ! 😉

 

Par Olivier Mitry

Related posts

Leave a Comment