Jeunes diplômés : 7 conseils pour se démarquer !

Et si ton diplôme ne suffisait plus ?

Avec l’évolution constante de l’offre et de la demande d’emploi en France, les jeunes diplômés sont souvent pris dans le tourbillon impitoyable de la recherche d’emploi !  Alors comment se démarquer et mettre toutes les chances de son côté pour faire mouche auprès des recruteurs ? Découvre toutes les astuces dans notre article !

Comment accentuer son employabilité ?

1. Miser sur les MOOCs et autres formations : une solution pratique pour acquérir de nouvelles compétences tout en restant chez soi ! De plus en plus reconnus, les MOOCs représentent un bon moyen pour se démarquer. Tu peux ainsi inscrire ta ou tes participations à des MOOC avec leur intitulé, directement dans ton CV. Que la formation soit longue, courte, payante ou gratuite, elle te sera forcément utile et représentera un sérieux avantage par rapport à d’autres !

Une autre solution reste la formation en autodidacte, plus difficile mais pas impossible ! De nombreux sites proposent des minis formations en accès libre sous différents formats. L’un des plus connus reste le site d’openclassrooms avec une bonne partie des cours en freemium, qui te permettent d’en apprendre davantage sur les compétences techniques telles que le Web Marketing, le Développement Web, la Gestion de Projet, entre autres.

2. Soigner sa e-reputation : tu le sais déjà, sur les réseaux sociaux il est bon de ne pas tout afficher. De nombreux recruteurs les utilisent pour recruter des candidats et également pour se faire une première impression des jeunes diplômés. Réfléchis donc sur le contenu de tes post avant de les publier. En revanche, mise tout sur les réseaux professionnels comme LinkedIn ou Viadeo. Ils vont très souvent appuyer les candidatures grâce aux recommandations de tes pairs , ou encore par la mise en avant de tes productions. Veille donc à mettre à jour quotidiennement tes interfaces pour attirer l’œil sur ton profil.


3. Accentuer sur ses hard skills et soft skill : généralement un nouvel entrant sur le marché de l’emploi n’a que très peu de compétences inscrites sur son CV. Il est donc très difficile pour un recruteur de juger les formations et les stages entre deux demandeurs d’emplois. D’où l’intérêt de tout miser sur sa personnalité et ses hard et soft skills ou compétence professionnelle  (notre article complet ici) !

4. S’investir dans un projet : de préférence un projet qui te correspond et qui soit si possible en lien avec l’entreprise que tu convoites. Bénévole dans une association humanitaire, animalière ou  encore membre dans une association sportive ou culturelle ? Mener cette expérience peut se révéler très valorisant le jour de l’entretien et est synonyme d’un vrai dynamisme du candidat.

5. Partir à l’étranger : si tu n’as pas eu la chance d’effectuer un cursus à l’étranger durant tes études il t’est tout à fait possible de le faire après la validation de ton diplôme. Une expérience unique qui ne pourra avoir qu’un impact positif sur ton CV. Au-delà du fait qu’il est nécessaire de voir ce qui se fait ailleurs, aujourd’hui la maîtrise de l’anglais est inévitable pour augmenter ses chances d’insertion professionnelle. Stages à l’étranger (ouverts aux jeunes diplômés), séjour au pair, séjour linguistique… Les possibilités sont grandes !

6. Effectuer de la veille : toujours en lien avec ton projet professionnel, il est essentiel de faire de la veille sur les sujets qui te passionnent. Cela pourrait non seulement accélérer ta phase de recherche d’emploi mais en plus montrer ton réel intérêt aux recruteurs de l’entreprise. La veille peut et doit aussi s’étendre au secteur auquel tu t’intéresse, et sur l’entreprise en elle-même.

7. Développer son réseau : ou l’art de faire du Networking. A l’ère du digital, c’est une compétence à ne pas négliger si tu souhaites attirer le regard des recruteurs.

On espère qu’avec ces astuces tu te démarqueras des autres candidats et que tu décrocheras le poste de tes rêves !

 

Par Claire

Related posts

Leave a Comment