Les vacances sont là : les bienfaits de la digital detox

Trop addict au smartphone ?

A l’heure où tu lis cet article, nous sommes en plein mois d’août, les oiseaux chantent, il fait chaud bref, de quoi passer un agréable moment à l’extérieur. Mais souvent, nous ne profitons pas de ce spectacle, trop rivés sur nos portables que nous sommes. Smartphone à la main, nous ne décollons pas nos yeux de notre écran, à l’affût du moindre like. Et le schéma se répète incessamment : une sonnerie, une notification, un clic … Stop ! C’est le moment de se reposer les yeux face à son écran et d’entamer ce que nous appelons depuis quelques temps la digital detox. Tu ne sais pas ce que c’est ? On t’explique tout sur cette méthode !

La digital detox : un retour aux sources évident

La digital detox est une obligation pour qui veut bien se reposer et surtout se déconnecter. Mais avant d’en dire plus long sur le sujet, une petite question pour voir si tu es considéré comme un(e) addict à ton smartphone :

  • Dès que ton téléphone vibre, tu ne peux pas t’empêcher d’aller le regarder ?
  • Tu ressens des sueurs froides à l’idée de l’avoir égaré ?
  • Une fois connecté sur une application ou à internet, tu ne te rappelles plus pourquoi tu regardais spécifiquement cette page ?

Si tu as répondu par l’affirmative à ces 3 questions bravo, j’ai l’honneur de t’annoncer que tu es un digital addict ! Il serait peut être alors temps de diminuer son temps passé devant le téléphone non ?

Mais pourquoi sommes nous autant devenus addicts à nos téléphones ? Plusieurs études ont été menées pour expliquer cette addiction :

  • L’attrait envers la nouveauté : chaque jour, de nouvelles applications, photos, messages, bref du contenu apparaissent sur nos fils d’actualités. Et comme on sait que tout ce qui est nouveau séduit et suscite de l’intérêt, il nous est encore plus difficile de ne pas nous passer de notre téléphone portable.
  • Un réflexe devenu quotidien : inconsciemment, regarder notre téléphone est devenu un réflexe pour « tuer le temps ». Un trajet un peu long en transport, attendre un ami en retard…nous adoptons tous le même réflexe ; on zieute notre téléphone et ce même s’il n’y a rien d’intéressant à voir.
  • L’envie d’être aimé : les likes, les j’aime, les partages, les retweet, les tag… tout cela nous donnent envie d’être aimé au quotidien (en tout cas virtuellement) et renforce ainsi inconsciemment notre besoin d’utiliser un smartphone, ne serait-ce que pour prendre des photos ou partager des vidéos.
  • Le phénomène FOMO. Tu ne connais pas ? FOMO vient de l’acronyme anglais Fear of Missing Out. En gros, cela signifie la peur de manquer de quelque chose : une information, une actualité, une vidéo, bref quelque chose qui pourrait être intéressant aux yeux de la société.
Femme au téléphone
Femme au téléphone

Une digital detox : pourquoi faire ?

Face à cette addiction de nos téléphones portable, une seule solution préconisée par les médecins généralistes : déconnecter, débrancher bref arrêter l’usage quotidien du téléphone en ayant recours à la digital detox. On a l’impression de ne voir que l’aspect négatif de cette méthode, un peu comme un sevrage mais faire une digital detox peut s’avérer très salutaire et pas seulement que pour notre santé. Si une vague d’études alarmistes à propos des effets néfastes du smartphone déferle depuis quelques années, c’est parce qu’on commence à peine à avoir du recul sur l’arrivée de ces outils technologiques dans nos vies.

Il y a encore une quinzaine d’années, nous allions à un concert sans passer notre soirée à filmer l’artiste sur scène, ni à partager cette soirée sur les réseaux sociaux. Il nous arrivait aussi de ne pas partager d’insta stories ni de nous géolocaliser à l’instant T grâce à Snapchat. Et surtout personne ne savait ce que le mot « selfie » signifiait. En seulement quinze ans, nos habitudes ont changé et l’usage discontinu du téléphone a conduit à ces situations suivantes.

  • Altération de notre capacité à créer de nouveaux souvenirs
  • Perte de la concentration
  • Troubles de l’estime de soi
  •  Troubles du sommeil
  • Anxiété
  • Stress
  • Dépression

Il est donc grand temps de réagir ! Et pour cela on a concocté un plan pour passer à la digital detox et ce rien que pour toi 😉

Personnes regardant leur téléphone
Personnes regardant leur téléphone

Partie 1 : Faire le tri de ses applications

Un peu comme une des astuces données dans le best-seller « La magie du rangement » écrit par la japonaise Marie Kondo, il ne faudrait garder que les objets « qui nous mettent en joie ». Et bien là c’est pareil… mais avec les applications ! Fais un petit tour sur ton téléphone : je suis sûre qu’il y a au moins 2 ou 3 applications qui n’ont pas été ouvertes depuis un petit moment. Pose toi donc la question suivante et ce, pour chaque application : est ce que cette application m’aide au quotidien ou au contraire me prend inutilement de l’espace sur mon smartphone ?

Dans le même genre d’idée que les applications, pourquoi garder des photos que tu ne regardes plus sur ton téléphone ? Enregistre-les sur un disque dur et non sur la mémoire de ton téléphone afin de ne pas les perdre. Profite en également pour faire le tri dans tes photos. En plus de libérer de l’espace, tu te sentiras beaucoup plus léger. Et surtout cela te donnera moins d’occasions de retourner sur ton téléphone. Même principe avec les mails.

Et si vraiment certaines applications sont essentielles à ta vie mais que tu souhaites tout de même en limiter leur usage, il y a la solution du mode avion. C’est encore l’astuce la plus simple et économique. En effet, plus besoin de recharger sa batterie! Alors oui c’est un procédé un peu radical mais au moins tu ne seras plus dérangé par des mails, sms ou appels intempestifs et tu oublieras ton téléphone en un rien de temps.

Phubbing
Phubbing

Partie 2 : Se limiter en termes d’heure

Si on souhaite adopter la digital detox c’est que quelque part, le déclic s’est produit. Si tu utilises quotidiennement ton téléphone (et c’est sans doute le cas), il va falloir commencer à instaurer une routine. Pourquoi ? Et bien déjà pour éviter une situation Phubbing ! Mais qu’est ce que c’est que ça encore ? Le « phubbing« , vient de la contraction du mot anglais phone (le téléphone) et de snubbing (le fait de snober quelqu’un). En résumé le phubbing c’est tout simplement l’art de se faire ignorer parce que la personne en face de nous…consulte son téléphone portable pile à ce moment-là. Et on est tous d’accord pour se dire que ce n’est pas la plus agréable des situations. D’où un réel intérêt que de pratiquer la digital detox ! Et c’est là qu’entre en scène la phase 2 de la digital detox : limiter son temps face aux écrans.

Que cela soit au resto avec des amis ou au boulot, on évite de regarder continuellement son téléphone pendant les pauses et on profite pour parler plus souvent avec ses collègues. D’autres astuces existent également pour limiter l’usage du téléphone portable : en vacances notamment, il peut être intéressant d’instaurer des journées zéro portable. Mais dans notre quotidien, nous comprenons la difficulté de nous couper du monde entier. L’idéal serait de prendre conscience du temps que nous passons sur nos différentes applications afin de mieux s’auto limiter. D’ailleurs, connaissais-tu le temps moyen qu’un Français passe sur son téléphone ? En France, selon une étude TNS-Sofres publiée en novembre 2015, les 16-30 ans passent en moyenne l’équivalent d’un jour entier par semaine sur leur portable et plus d’une demi-journée pour les 31-45 ans.

Pour analyser notre temps passé sur nos écran, il est désormais possible de mesurer le temps que tu passes sur ton téléphone ou tes ordinateurs et ce grâce à des applications. En voici une petite liste : 

Moment

Une application réservée pour les détenteurs d’un Iphone. Alors que la plupart des applications disponibles sur l’App Store ont plutôt pour objectif d’être utilisées un maximum de fois, l’application Moment, elle, prône plutôt l’inverse puisque son but est justement réduire l’utilisation de l’iPhone en faisant prendre conscience du temps que l’on y consacre. Mais comment cela fonctionne-t’il ? En pratique, Moment fonctionne et enregistre à chaque fois qu’un utilisateur se sert de son iPhone, que ce soit pour 1 minute, ou pour 1 heure. L’application dresse alors un récapitulatif du temps total passé sur l’iPhone pendant une journée sous forme de graphique et du nombre total de fois où l’on a utilisé l’appareil. Mais Moment ne se contente pas que de faire cela.

L’application enregistre et peut afficher par exemple les lieux géographiques où l’iPhone a été dégainé. Elle permet également de mesurer le temps passé sur chaque application ou d’être réglée pour effectuer des mesures seulement dans une certaine tranche horaire.

Au delà d’une certaine prise de conscience, en cas d’addiction ou d’excès, Moment peut également servir à réduire son utilisation de l’iPhone. Pour cela, il est possible de créer des alertes qui surgissent après un certain temps d’utilisation journalier. Enfin, Moment donne quelques trucs et astuces sous forme de défis à accomplir pour réussir à réduire le temps d’utilisation de l’iPhone.

Applications mobile
Applications mobile

Offtime

On te présentait l’application pour Iphone et bien en voici une spécialement pour Android. Comme pour la première application, Offtime propose à ses utilisateurs de calculer le temps passé face aux écrans. Sympa me diras-tu mais pas indispensable. Et bien détrompe toi ! Car justement l’un des plus d’offtime, c’est qu’il te permet de mettre en sourdine les applications que TU veux. Idéal quand tu souhaites réviser et que tu ne souhaites pas être dérangé par des appels ou des sms. Pas envie d’être dérangé par les notifications de Facebook pendant 2 heures ? Hop c’est fait ! C’est le week end et tu ne souhaites pas consulter tes emails professionnels ? Hop, l’application est filtrée.

Un autre moyen pour se limiter en termes d’heure serait de se fixer des objectifs : Si tu es toute la journée connecté à tes emails ou sur ton téléphone portable pour lire les messages de tes amis, en attente de like, de commentaire, ou à l’affût d’un retweet : la digital detox s’annonce compliquée! Cependant tu peux choisir quelques objectifs de temps ou/et d’utilisation. Ainsi, tu pourras choisir de couper, pour une durée déterminée, Facebook et Twitter, pour continuer d’uploader tes photos de vacances sur Instagram (le réseau social n’étant disponible que sur smartphone, les commentaires y sont moins nombreux!).

Apparemment, les applications ne seront plus les seules à calculer le temps passée sur les écrans : les géants des réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram s’y sont déjà mis.

Partie 3 : Séparer pro et perso

Il n’est pas toujours facile de concilier vie professionnelle et vie personnelle. Surtout quand il est question de droit à la déconnexion. Quand tu as terminé ta journée de travail ou de stage, il faut te déconnecter de ton univers professionnel et ça peu d’employés le respectent vraiment. L’idéal serait d’avoir 2 téléphones : un personnel et un professionnel. Mais cela est difficilement réalisable. Car souvent, quel élément en rapport avec le travail recevons nous en priorité sur notre smartphone ? Je te le donne en mille : des e-mails ! Et là pour continuer ton processus de digital detox, c’est une chose à ne pas (plus) faire ; synchroniser ses mails sur son téléphone. Les mails du boulot sont fait pour être lus durant et exclusivement lu durant les temps de travail. Passé ces horaires, ils ne doivent pas être consultés. Si tu as intégré le mail de ta boîte ou le compte Instagram professionnel, je te conseille de ne pas y toucher. C’est aussi un moyen de relâcher la pression et de ne pas être constamment scotché à ton téléphone à répondre aux tâches de ton boss.

Que dit la loi sur le sujet ? Un des objectifs de la loi Travail de 2016 est d’adapter le droit du travail à l’ère du digital. Les salariés doivent avoir la possibilité de ne pas se connecter aux outils numériques et de ne pas être contactés par leur employeur en dehors de leur temps de travail (congés payés, jours de RTT, week-end, soirées…).  Le droit du travail implique enfin qu’en vertu de son obligation de prévenir les risques pour la santé physique et mentale, il est du devoir de l’employeur de s’assurer que les cadres dirigeants respectent  des temps considérés comme indispensables au repos, et se dispensent donc d’envoyer des mails ou des SMS à leurs collaborateurs aux moments des congés par exemple.

Et pour aller plus loin

Voici quelques petites astuces supplémentaires pour réussir au mieux ta digital detox :

  • Préviens de ta digital detox : Que cela soit pour une journée minimum ou pour 2 semaines complètes, il est préférable de prévenir sa famille et ses amis de ce besoin de se déconnecter. Si la plupart de tes abonnés sur les réseaux sociaux n’auront pas remarqué cette absence, ceux qui tiennent à toi s’étonneront de ne plus avoir de tes nouvelles automatiquement. Alors avant d’entamer ce processus de digital detox, envoie leur un message pour les rassurer que tout va bien et que tu ne seras pas joignable pendant quelques temps.
  • Met toutes tes applications en grise : Autre méthode qui peut porter ses fruits ! Les icônes colorées donnent à nos cerveaux des signaux et attirent notre regard à chaque fois que nous consultons nos téléphones. Pas étonnant quand on regarde les couloirs choisies pour les réseaux sociaux (Snapchat, Instagram, Pinterest…). Alors pour mettre les applications sur un pied d’égalité, règle ton smartphone sur le même niveau de gris pour supprimer ces renforcements positifs. Cela te donnera par la même occasion moins envie de consulter ton téléphone. Pour cela, il suffit de suivre le schéma suivant : Paramètres> Général> Accessibilité> Raccourci d’accessibilité> Filtres de couleur.
  • Recommence la digital detox dès que tu en ressentiras le besoin : Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises situations comme disait Edouard Baer. A toi de voir quand il te semblera bon de lâcher pour quelques temps ton smartphone. Une fois ta « detox » réussie, c’est à dire, sans frustration, le besoin de faire une digital detox se fera sentir de temps en temps. N’hésite donc pas à t’offrir des mini cures sans smartphone, à raison de petites semaines ou week-end et pourquoi pas pendant tes vacances !
  • Anticipe le temps retrouvé : Que faire de tout ce temps gagné à nouveau ? Notre société court après le temps mais déteste curieusement le temps vraiment libre… libre de toute activité ! Combien de personnes prennent encore le temps de regarder dehors dans les transports en commun, plutôt que d’être les yeux rivés sur un smartphone ? Avec tout ce temps gagné, tu pourras par exemple reprendre la lecture de ce livre abandonné aux premières pages, faire des balades ou encore de la méditation !
  • Désactive toutes les notifications : Les notifications apparaissent en points ROUGES parce que le rouge est une couleur de déclenchement qui attire instantanément notre attention. Mais la plupart des notifications sont générées par des machines, pas par des personnes réelles. Ils font vibrer nos téléphones pour nous attirer dans des applications dont nous n’avons pas vraiment besoin. Pour cela, une simple manipulation suffit : Accède à Paramètres> Notifications et désactive toutes les notifications, bannières et badges.
  • Essaye de garder ton écran d’accueil uniquement pour les outils qui te sont vraiment utiles. T’arrives-t’il d’ouvrir les applications sans réfléchir parce qu’elles sont la première chose que tu vois lorsque tu déverrouilles ton téléphone ? Limite ta première page d’application à seulement des outils rapides et qui te simplifient la vie au quotidien telles que Maps, Camera, Calendar, Notes ou Lyft. Déplace le reste de tes applications, en particulier les médias sociaux, hors de la première page et dans des dossiers.
  • Recharge ton appareil à l’extérieur de ta chambre et utilise à la place un réveil. De cette façon, tu pourras te réveiller directement sans avoir à consulter ton téléphone.
  • Préfère envoyer des notes audio ou appelle au lieu d’envoyer des SMS. Des études montrent qu’il est courant que les gens interprètent mal le contenu du message textuel, alors que la voix est riche en tonalité et moins vulnérable aux mauvaises interprétations. L’enregistrement d’un message vocal est souvent plus rapide et moins stressant que de taper chaque lettre. De plus, il ne nécessite pas ton attention visuelle complète.

Et toi, as-tu déjà fais une petite cure detox digitale?

Related posts

Leave a Comment